Guide RRQ 2022: Dates de Paiements, Montants, Calcul

La majorité des Québécois qui arrivent à l’aube de la retraite pourront demander les rentes du RRQ, ce qui pourrait d’ailleurs correspondre à la majorité de leur revenu à la retraite. C’est un revenu significatif pour les Québécois qui vivent de plus en plus vieux et perçoivent les rentes pendant plus longtemps. Ceci souligne l’importance de planifier adéquatement comment les rentes du RRQ devraient s’intégrer de manière optimale à la retraite.

De plus, la majorité des nouveaux bénéficiaires demandent une rente anticipée (prise avant 65 ans), donc inférieure à celle à laquelle ils auraient droit. La pénalité sur une rente anticipée peut s’élever jusqu’à 36% et est permanente. Ceci met en lumière un enjeu important: les Québécois ont peur de manquer d’argent pour leur retraite. 

Selon les statistiques 2020 de Retraite Québec:

  • 56 % des nouveaux bénéficiaires ont demandé leur rente à 60 ans, soit l’âge à laquelle la rente est la plus pénalisée et;
  • 17 % des bénéficiaires travaillent encore.

Voici le Guide RRQ 2022 pour vous aider à éclairer certains aspects du revenu viager public le plus important au Québec.

Paramètres RRQ 2022 en résumé

Rente mensuelle maximale à 65 ans: 1 253,59 $
Pénalité pour rente anticipée0,6 % par mois
Bonification pour rente reportée0,7 % par mois
Taux de cotisation salarié6,15 %
Taux de cotisation travailleur autonome12,3 %
Indexation2,70 %
Maximum des gains admissibles64,900 $
ImpositionRentes imposables à titre de revenu

Régie des rentes: dates de paiement 2022

31 janvier 202229 juillet 2022
28 février 202231 août 2022
31 mars 202229 septembre 2022
29 avril 202231 octobre 2022
31 mai 202230 novembre 2022
30 juin 202229 décembre 2022

Quel est le montant des rentes du RRQ en 2022? 

Voici les montants de rentes maximales que vous pouvez obtenir selon votre âge:

ÂgeRente maximale RRQPénalitéBonification
60 ans802,30 $36 %
61 ans892,56 $28,8 %
62 ans982,81 $21,6 %
63 ans1 073,07 $14,4 %
64 ans1 163,33 $7,2 %
65 ans1 253,59 $
66 ans1 358,89 $8,4 %
67 ans1 464,19 $16,8 %
68 ans1 569,49 $25,2 %
69 ans1 674,80 $33,6 %
70 ans1 780,10 $42 %

Calcul des rentes 

Pour connaître l’estimation de vos rentes du RRQ, vous pouvez consulter votre relevé de participation au Régime des Rentes du Québec.

Le calcul des rentes est basé sur:

  1. La période durant laquelle un participant a cotisé sur ses revenus de travail admissibles;
  2. Le montant des gains admissibles sur lesquels il a cotisé et
  3. L’âge à laquelle il demande la rente

Période cotisable

Après 1966, la période cotisable débute aux 18 ans du contribuable et court jusqu’à la demande de prestation. Autrement, s’il devient invalide ou décède, la période cotisable cesse. La pleine rente est calculée en excluant 15% des années cotisables. Ainsi, un contribuable qui a cotisé au RRQ 85% du temps depuis qu’il a 18 ans pourrait être admissible à la pleine rente.

Montant des gains admissibles (MGA)

Pour les participants qui ont cotisé jusqu’en 2019 ou avant, les rentes du RRQ remplacent 25% de la moyenne de leur revenus de travail sur lesquels ils ont cotisés, jusqu’à concurrence du maximum (64,900 $ en 2022).

Une bonification du Régime des Rentes a été introduite en 2019, qui augmentera le remplacement du revenu de travail moyen jusqu’à 33% et augmentera le maximum des gains admissibles sur lequel est basé le calcul des rentes. Donc, selon la bonification de 2019, les cotisants ont désormais:

  1. Une plus grande proportion du revenu est remplacée (25% à 33%) et;
  2. Un montant supérieur de leur revenu peut être admissible aux rentes.

Âge de mise en vigueur de la rente

D’une part, un bénéficiaire peut demander la mise en vigueur de sa rente dès 60 ans. Demander de telles rentes anticipées pénalise le bénéficiaire de 0,6 % par mois sur le montant des rentes de manière permanente. La pénalité maximum est de 36 %, pour demander les rentes à 60 ans.

D’autre part, le fait de retarder le début de la mise en vigueur après l’âge de 65 ans donne droit à une bonification calculée au taux de 0,7 % par mois de report, pour un maximum de 42% après 5 ans.

Qui a droit à la RRQ?

Les contribuables ayant cotisé au moins une année au RRQ sont admissibles aux rentes dès l’âge de 60 ans. Les rentes du RRQ sont également mises en vigueur pour les bénéficiaires non résidents du Québec. 

Un contribuable ne peut pas toucher ses rentes du RRQ s’il reçoit déjà une pleine indemnité de la CNESST ou une indemnité de la SAAQ et est reconnu invalide par Retraite Québec pour la même invalidité.

Quel est le montant maximum des rentes du RRQ qu’un contribuable peut obtenir?

Le montant maximum de rentes du RRQ qu’un contribuable peut obtenir en 2022 est 1 780,10 $. Pour obtenir cette rente, un contribuable doit avoir reporté sa mise en vigueur à 70 ans pour bénéficier d’une bonification permanente de 42 %. Également, il doit avoir cotisé au RRQ sur un revenu gagné égal ou supérieur au maximum des gains admissibles durant 85% de sa période cotisable.

Travailler en même temps pour un supplément à la rente de retraite

Un contribuable qui reçoit les rentes du RRQ et qui travaille en même temps peut continuer à cotiser sur son revenu gagné pour bénéficier d’une augmentation supplémentaire de sa rente en vigueur, même s’il perçoit déjà la rente maximale.

Dans le cadre de la bonification du RRQ de 2019, le supplément annuel augmentera jusqu’en 2024 à 0,66 % du revenu cotisable de l’année précédente. Ce supplément est viager, donc garanti et versé pour le reste de la vie du bénéficiaire. 

Quand dois-je demander la RRQ?

Avant de demander les rentes du RRQ, il y a certains facteurs à considérer afin de bénéficier des opportunités financières et éviter les risques qui vous sont propres. Les éléments suivants vous guideront pour prendre les décisions qui vous permettront notamment d’avoir un revenu suffisant tout au long de la retraite et éviter de survivre à votre capital.

Revenus de retraite viagers

Faisant partie d’une population dont l’espérance de vie augmente, vous êtes exposé à un risque qui prend de plus en plus d’importance: celui de survivre à son capital. En d’autres termes, votre longévité peut épuiser vos épargnes et vous pourriez manquer de revenus vers la fin de votre vie. Un instrument parfait pour mitiger le risque de longévité est la rente viagère, comme la rente du RRQ. Combinée à vos économies, aux autres rentes, et à votre fonds de pension, elle formera un supplément de revenu qui vous permettra de supporter votre coût de vie.

Niveau d’épargne et placements

Si vous avez des épargnes et placements importants, il est généralement préférable de reporter la mise en vigueur de la rente à un âge subséquent à 65 ans. Vos placements peuvent ainsi vous permettre de subvenir à vos besoins pendant les années de report. En reportant la mise en vigueur des rentes du RRQ, vous bénéficierez d’une bonification permanente, garantie et indexée pour chaque mois de report.

Facteur d’ajustement de la rente en fonction de votre âge

Puisque les rentes du RRQ sont des prestations annuelles garanties et indexées, elles vous protègent davantage contre le risque de longévité. Ainsi, avant de demander vos rentes de la RRQ, il est pertinent de calculer si un report et une bonification des rentes serait plus approprié et surtout si une rente anticipée serait préjudiciable.

Effets de des rentes sur le SRG

Le supplément de revenu garanti (SRG) est une rente fédérale pour les contribuables à faibles revenus. Il est disponible pour les contribuables de 65 ans ou plus qui ont un revenu inférieur au seuil admissible, incluant le revenu du conjoint.Puisque les rentes du RRQ sont imposables, elles peuvent influencer l’admissibilité au SRG. Quelques options s’offrent au contribuable:

  1. Demander des rentes du RRQ de manière anticipée pourrait vous permettre de pénaliser le montant des rentes suffisamment pour demeurer dans le seuil admissible du SRG.
  2. Un contribuable qui anticipe des revenus de retraite élevés pourrait décaisser davantage son CELI dans les premières années pour réduire son revenu imposable dans le seuil admissible. Il demanderait donc un report des rentes du RRQ, pour bénéficier d’abord du SRG, puis ensuite des rentes bonifiées du RRQ.

Votre espérance de vie

Si vous êtes en bonne santé et n’avez pas d’indice qu’un décès pourrait vous frapper avant l’espérance de vie de votre groupe d’âge, le risque de longévité est plus important pour vous. Vous avez intérêt à reporter les rentes pour bénéficier d’une bonification permanente.

Inversement, si votre état de santé se dégrade ou si vous êtes susceptible d’être frappé d’un décès plus tôt que la moyenne des gens, le risque de longévité est moins important. Ainsi, il serait généralement préférable de ne pas reporter les rentes, voire les demander de manière anticipée.

Fractionnement du revenu de pension avec le conjoint ou l’époux

Il est possible de demander la division de la rente de retraite du RRQ à Retraite Québec, qui met alors en commun les crédits de rente accumulés pendant le (mariage/l’union) et verse ensuite la moitié à chaque conjoint. 

Chacun s’impose sur le montant qu’il reçoit. Il s’agit d’une façon simple de fractionner les revenus, mais cela ne sera possible que lorsque les époux ou conjoints reçoivent tous les deux la rente. Toutefois, dans le cas où un des époux ou conjoint n’a pas cotisé au RRQ, le fractionnement peut quand même s’appliquer.

Planifiez votre retraite

Il n’est jamais trop tôt ni trop tard pour planifier votre retraite. Contactez un planificateur financier qui vous aidera à déterminer et quantifier vos objectifs de retraite et évaluer les revenus dont vous aurez besoin pour les atteindre.


FAQ

Est-ce que les rentes du RRQ sont imposables?

Les rentes de retraite du RRQ sont imposables, indexées, garanties et viagères. 

Combien sont les rentes du RRQ à 60 ans?

Les rentes maximales du RRQ à 60 ans sont pénalisées de 36 % et s’élèvent à 802,30 $ en 2022. Ce montant peut diminuer si le participant a cotisé moins que le maximum des gains admissibles (MGA) durant sa période cotisable ou s’il n’a pas cotisé au moins 85 % du temps.

Qui doit cotiser à la RRQ?

Le Régime des Rentes du Québec est un régime auquel un employé et un employeur doivent cotiser à parts égales dès que l’employé atteint l’âge de 18 ans. Un travailleur autonome doit cotiser les deux parties lui-même. 

Les cotisations doivent être faites, même si le participant a plus de 70 ans ou s’il reçoit déjà des rentes du RRQ ou du Régime de pensions du Canada (RPC).

Cet article a été rédigé par Marc-Olivier Desmarais, CPA, CA, Pl. Fin.

Il est détenteur d'un permis de planificateur financier indépendantconseiller en sécurité financière et de représentant en épargne collective chez Services en Placements PEAK. Sa pratique est encadrée par l'Autorité des Marchés Financiers (AMF) et par l'Institut Québécois de Planification Financière (IQPF).

Contactez le ici pour une consultation en planification financière.

marc-olivier desmarais planificateur financier indépendant

Continuez votre lecture vers: