Quel est l’avantage d’un REER?

L’avantage du REER est que le titulaire peut reporter l’impôt sur son revenu pendant plusieurs années. Durant cette période de report, il peut faire fructifier son capital à l’abri de l’impôt. Plus la période de report est longue, plus le capital accumulé est susceptible d’être important.

Ainsi, à sa retraite, un contribuable qui a cotisé de manière systématique à un REER a pu réduire sa charge d’impôt annuellement, tout en accumulant un capital qui lui servira de source de revenus à la retraite.

Pour savoir comment un REER peut s’intégrer dans votre plan financier, consultez un planificateur financier indépendant.

Exemple de fonctionnement d’un REER

À titre d’exemple, voici un deux scénarios d’accumulation de capital:

  1. Le premier constitue un portefeuille de placements dans un compte non enregistré
  2. Le deuxième constitue un portefeuille de placements dans un REER

Dans les deux cas, le contribuable épargne systématiquement 10% de son revenu et celui-ci croît de 4% annuellement. La période de cotisation et d’accumulation est de 40 ans.

Dans notre exemple, l’impôt sera calculée sur un revenu d’un particulier qui se situera entre 50,000 $ et 70,000 $. Les taux d’impôt sont les suivants:

  • Gain en capital = imposable à 50% du revenu au taux marginal de 37,12% = 18,56%
  • Dividende canadien = le dividende est majoré de 38%, moins un crédit de 15% du montant majoré, au taux marginal de 37,12% = 30,52%
  • Intérêts = imposé au taux marginal de 37,12%

Le contribuable a un portefeuille réparti de la manière suivante:

  • 40% de titres procurant du gain en capital,
  • 40% du revenu de dividendes canadien et
  • 20% du revenu d’intérêt.

On obtient un impôt moyen de 27,06% sur le rendement du portefeuille d’un compte non enregistré.

Dans notre exemple, l’année 1 correspond à la première année de cotisation. Le contribuable aurait 25 ans et accumule son capital durant 40 ans, donc jusqu’à 65 ans.

Non enregistréREER
AnnéeCapital débutCotisationRendement 6%Impôt 27,06 %Capital finCapital débutCotisationRendement 6%Capital fin
15,000300(81)5,2197,9524778,429
25,2195,200625(169)10,8758,4298,2701,00217,701
310,8755,408977(264)16,99517,7018,6011,57827,880
416,9955,6241,357(367)23,61027,880
(…)(…)(…)(…)(…)(…)(…)(…)(…)(…)
37790,32320,52048,651(13,165)846,3281,704,08132,634104,2031,840,919
38846,32821,34052,060(14,087)905,6411,840,91933,940112,4921,987,350
39905,64122,19455,670(15,064)968,4411,987,35035,297121,3592,144,006
40968,44123,08259,491(16,098)1,034,9162,144,00636,709130,8432,311,559
Capital après 40 ans$ 1,034,916$ 2,311,559

Notez les points suivants :

  • La cotisation au REER est plus élevée, puisque le contribuable bénéficie d’un retour d’impôt. Ceci lui permet d’accumuler du capital plus rapidement dans son REER
  • Le contribuable doit payer de l’impôt sur ses retraits REER, alors que le capital du compte non enregistré est net d’impôt

Accumuler du capital au sein d’un REER est plus avantageux si le contribuable commence tôt et épargne de manière systématique.

Le REER peut durer plus longtemps

Après la phase d’accumulation, le contribuable prendra éventuellement sa retraite. Ainsi, le scénario continue et nous pouvons démontrer que le REER a accumulé un capital supérieur qui permettra d’assurer un décaissement pendant une plus grande période, malgré le fait que les retraits sont imposables. Nous posons les hypothèses suivantes:

  • Le besoin de décaissement est de 50,000 $ avant impôts aujourd’hui, ce qui équivaut à 240,000 $ dans 40 ans, puisque le coût de vie augmente de 2% annuellement. Le retrait net d’impôt devra être 151,000 $ (240,000 x (1-37,12%) )
  • Pour fins de simplicité et comparaison, nous conservons le même taux d’impôt et le même taux de rendement, avant et après la retraite.

Dans le tableau suivant, l’année 41 correspond à la 41e année après le début de la première cotisation (à 25 ans). Le contribuable a atteint l’âge de 65 ans et commence à décaisser pour sa retraite.

Non enregistréREER
Année Capital au débutRetrait indexé 2%Rendement 6%Impôt 27,06%Capital finCapital au débutRetrait indexé 2%Rendement 6%Capital fin
411,034,916(151,000)53,035(14,351)922,6002,311,559(240,000)124,2942,195,853
42922,600(154,020)46,115(12,479)802,2162,195,853(244,800)117,0632,068,116
43802,216(157,100)38,707(10,474)673,3482,068,116(249,696)109,1051,927,525
44673,348(160,242)30,786(8,331)535,5611,927,525(254,690)100,3701,773,205
45535,561(163,447)22,327(6,042)388,3991,773,205(259,784)90,8051,604,227
46388,399(166,716)13,301(3,599)231,3851,604,227(264,979)80,3551,419,602
47231,385(170,051)3,680(996)64,0191,419,602(270,279)68,9591,218,282
4864,019(64,019)Épuisé1,218,282(275,685)56,556999,154
49999,154(281,198)43,077761,033
50761,033(286,822)28,453502,663
51502,663(292,559)12,606222,711
52222,711(222,711)Épuisé

Dans notre exemple, le REER permet d’obtenir des décaissements pendant 4 années supplémentaires, ce qui correspond à 50% de plus que le compte non enregistré (8 ans).

Autres avantages du REER

Le REER bénéficie des autres avantages suivants:

  • Advenant une faillite, le REER est insaisissable par les créanciers. Ceci n’est pas le cas pour des placements non enregistrés.
  • Le REER bénéficie de dispositions permettant le fractionnement de revenus grâce au REER au conjoint
  • Le REER peut être roulé au conjoint advenant le décès du titulaire. Ceci permet à la succession d’éviter l’impôt lié à la disposition du REER au décès.

Cet article a été rédigé par Marc-Olivier Desmarais, CPA, CA, Pl. Fin.

Il est détenteur d'un permis de planificateur financier indépendantconseiller en sécurité financière et de représentant en épargne collective chez Services en Placements PEAK. Sa pratique est encadrée par l'Autorité des Marchés Financiers (AMF) et par l'Institut Québécois de Planification Financière (IQPF).

Contactez le ici pour une consultation en planification financière.

marc-olivier desmarais planificateur financier indépendant

Continuez votre lecture vers: